7 juin 2016 – Paris

Photos et vidéos : Abdoul et Raphaël

Avant que les stagiaires de l’espace Pot Au Fab puissent exprimer toute leur créativité à base d’œufs, de farine, de cartons, de boîtes de conserves et d’imprimantes 3D, il faut monter deux de ces engins… C’est l’objectif de l’après-midi du 7 juin 2016.

14 personnes s’attèlent à la tâche pour assembler cet objet léger et pourtant bien solide. Certains sont bricoleurs, d’autres pas. Certains s’y connaissent en électronique, d’autres non. Mais tous travaillent ensemble.

Deux équipent fabriquent chacune une imprimante. L’opération durera quatre heures pour l’une et un peu plus pour l’autre. Tout se passe comme s’il s’agissait de monter un meuble Ikéa : l’outil de base est la clé à laine, on râle sur le mode d’emploi et les gros mots fusent : « passe-moi les vis M3-16, visse la roue dentée d’extrusion sur le méplat du moteur, BTR de 2.5 SVP, qui a piqué les connecteurs de puissance ?»
C’est Jean-Luc qui le dit : « Monter une imprimante 3D, c’est Shadok ! »

Merci à George, Jean-Luc, Cécile, Raphaëlle, Abdoul, Raphaël, Thomas, Denise, Casimir, Nacera, Elise, Laurent, Denise et Jeanine.
Les deux imprimantes 3D sont fonctionnelles et quasi parfaites (c’est quoi un petit trou de tige filtée dans un support récalcitrant, hein ?)

Atelier de construction des Dagoma